Entretien avec Olivier SAILLY et Benoît SEIGNEUR, Infibail, société en renfort des disruptifs

LES FINANCIERS DE L’INNOVATION

« Votre entreprise a besoin de transformer régulièrement son infrastructure technologique. Si cette infrastructure est trop hétérogène, elle génère des coûts qui pèsent sur le niveau de compétitivité. Nous sommes là pour vous aider à opérer cette transformation, explique Olivier Sailly d’INFIBAIL. Notre solution de renouvellement progressif des équipements est souple. Il s’agit d’une formule de financement adaptée, la location évolutive. » La location d’actifs est en fait le métier principal d’INFIBAIL. Ce qui ne lui a pas mal réussi : 150 millions d’euros d’actifs gérés, 100 partenaires référencés, 2 500 clients, des PME et des grands comptes du CAC 40, des implantations en France, en Espagne et au Portugal.

photo
Olivier SAILLY, Directeur de Projets chez Infibail

Mais Olivier Sailly, responsable projets, et Benoît Seigneur, responsable commercial, ont voulu aller plus loin : la création d’un département de financements innovants au sein d’INFIBAIL. « Nous sommes là, dit Benoît Seigneur, pour permettre à un partenaire industriel de préparer les modèles économiques facilitant les choix technologiques de ses clients. Nous cherchons ensemble les financements accompagnant ces solutions et nous étudions le montage de l’opération en ajustant les charges prévisibles et les gains escomptés, tout en surveillant de près la rentabilité de la nouvelle plateforme. » C’est dans le cadre du calcul du retour sur investissement qu’INFIBAIL pourra présenter un modèle économique à l’équilibre auprès du client final, en faisant appel notamment aux financements innovants qui peuvent prendre la forme de subventions ou de contractualisation avec des institutionnels. Ces services propres à INFIBAIL se démarquent du métier de banquier traditionnel.

photo
Benoît SEIGNEUR, Chef de vente chez Infibail

C’est à Saint-Lô que cette démarche prend toute sa dimension. Le Centre Hospitalier qui a pour nom “Mémorial France – Etats-Unis” Saint-Lô et Coutances est passé à l’heure de l’hôpital numérique : les dossiers papier, médicaux et administratifs ont disparu, ils ont été remplacés par des documents numérisés. Interactifs et simples d’utilisation, les Services Numériques Patient sont en effet accessibles directement au lit du patient depuis un terminal tactile placé sur un chariot. Côté patient, on peut ainsi téléphoner, se connecter en visioconférence à ses proches ou à son médecin traitant, regarder la télévision ou accéder à ses applications (éducation thérapeutique, mutuelle). Côté professionnels de santé, on peut surtout accéder au dossier patient. « Le dispositif permet au professionnel de santé de passer plus de temps en chambre avec son patient, dit Olivier Sailly. Grâce à des vidéos et de l’imagerie, le patient est susceptible d’être informé sur sa pathologie et sa prise en charge. Cela contribue à établir une réelle proximité entre le patient et le médecin, à faire bénéficier au personnel soignant d’un solide appui technique et à replacer le patient au centre des préoccupations. »

Cet équipement qui est mis en place dans près de 400 chambres assure la prise en charge de 19 000 patients par an, et ce, au seul service Médecine. On le doit à INEO Digital, société de services numériques du groupe ENGIE, qui est un acteur majeur du génie électrique, des systèmes d’information, des systèmes de communication et des services associés. « Nous avons apporté à INEO Digital et au Centre Hospitalier de Saint-Lô notre savoir faire pour gérer l’ingénierie financière du projet, explique Benoît Seigneur. Cela faisait plusieurs années que l’Hôpital voulait se lancer, mais il fallait être créatif sur le plan financier afin de convaincre M. Thierry Lugbull, le Directeur du Centre Hospitalier. » INEO Digital a fait appel à INFIBAIL pour créer un modèle économique, en partenariat avec ses équipes marketing. « Le champ d’application du groupe ENGIE est très vaste et les financements innovants pourront s’appliquer à de nombreux clients finaux souhaitant mettre en avant des technologies permettant d’améliorer le confort des utilisateurs. Dans le domaine de la santé en particulier, les financements innovants viennent répondre aux attentes des établissements qui ont pour objectif d’équilibrer leurs comptes. L’hôpital a, pour sa part, déjà financé une grande partie de son investissement grâce à l’apport de fonds à l’innovation..»

Cette success-story n’est pas la seule. Dans de nombreux cas, la société INFIBAIL est amenée à accompagner des entreprises placées au cœur de l’innovation et confrontées frontalement au concept de la disruption. C’est le cas d’un tandem formé par une maison de retraite et un assureur qui soutient une nouvelle technologie : des capteurs connectés, très sophistiqués, pour intervenir rapidement auprès de personnes âgées en difficulté. C’est encore ENGIE et une municipalité avec l’établissement d’un quartier connecté. « Régulièrement, dit Olivier Sailly, nous sommes sollicités pour évaluer l’intérêt économique d’un système qui est généralement une innovation en rupture profonde avec ce qui se fait habituellement. 


Luc Jacob-Duvernet